Tendinite de De Quervain

Qu'est-ce qu'une tendinite de De Quervain ?


La Tendinite de De Quervain est une inflammation des tendons (ténosynovite) court extenseur et long abducteur du pouce en regard du bord externe du poignet.

Quels sont les tendons qui forment le premier compartiment des extenseurs ?


Ces deux tendons cheminent dans le même tunnel fibreux au contact du radius et forment le premier compartiment des extenseurs (Figure 1).

Quelles sont les causes d'une tendinite de De Quervain ?


L'irritation survient à l'occasion d'un changement d'activité, d'un choc ou d'une utilisation inhabituelle de la main. Une fois installée, la ténosynovite s'auto-entretient par les frottements des tendons qui augmentent de volume dans une gaine inextensible.

Quels sont les symptômes d'une tendinite de De Quervain ?


Le premier symptôme est la douleur au bord externe du poignet. Un gonflement peut être palpable à ce niveau traduisant l'épaississement du tunnel et du tissu synovial qui recouvre le tendon. Le test de Finkelstein est pratiquement toujours positif (Figure 2). On peut parfois observer des fourmillements du dos du pouce et/ou de la main.

Quels sont les examens qui confirment une tendinite de De Quervain ?


Le diagnostic de la tendinite de De Quervain est clinique. Une éventuelle échographie peut conforter le diagnostic. La présence, sur les clichés radiographiques, d'une spicule osseuse au niveau du radius est un facteur prédictif d'échec du traitement médical.

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux de la tendinite de De Quervain ?


Médical : le port d'une attelle nocturne pour une durée d'un mois (Figure 3), associé à une infiltration locale de cortisone peut être envisagé dans les formes débutantes. En cas de forme sévère ou d'échec du traitement médical, une prise en charge chirurgicale est conseillée.

Médical : le port d'une attelle nocturne pour une durée d'un mois (Figure 3), associé à une infiltration locale de cortisone peut être envisagé dans les formes débutantes. En cas de forme sévère ou d'échec du traitement médical, une prise en charge chirurgicale est conseillée.

Les tendons sont ensuite libérés et l'inflammation des tendons est retirée (Figure 6).

Quelles sont les suites post-opératoires après une opération chirurgicale pour une tendinite de De Quervain ?


Les résultats sont habituellement bons avec une amélioration progressive sur plusieurs semaines. Un petit pansement est réalisé tous les 2-3 jours pendant 14 jours. Dans la majorité des cas, aucune immobilisation n'est nécessaire et la main peut être utilisée dès le lendemain, sans forcer. La rééducation post-opératoire n'est pas forcement nécessaire.

La reprise de la conduite est possible à partir du 7ème jour.

La reprise d'une activité sportive ou manuelle intensive est possible dès la fin du premier mois post-opératoire.

Quelles sont les complications possibles après une opération chirurgicale pour une tendinite de De Quervain ?


Il n'existe pas d'intervention chirurgicale sans risque de complications secondaires. Les complications peuvent être classées en deux catégories :

Complications non spécifiques :

  • Infection du site opératoire pouvant nécessiter une intervention de nettoyage associée à la prise d'antibiotiques

  • Hématome pouvant nécessiter une évacuation en cas de menace cutanée ou compression nerveuse

  • Algodystrophie. Son apparition est indépendante du type de chirurgie. Elle évolue en deux phases : phase chaude (main gonflée, douloureuse avec transpiration) puis froide (prédominance de la raideur). L'évolution est le plus souvent longue (12-18 mois) et des séquelles sont possibles (douleur et/ou raideur des articulations des doigts et/ou poignet et/ou épaule)

  • Accidents liés à l'anesthésie

Complications spécifiques :

  • Cicatrice : elle peut rester sensible pendant plusieurs semaines. L'évolution est le plus souvent favorable après massage et décollement de la cicatrice.

  • Fourmillements au dos de la main et du pouce. Elles sont en rapport avec une irritation des petites branches nerveuses sensitives et sont le plus souvent passagères.

  • Douleurs persistantes : liées à la persistance de la synovite. Elles disparaissent le plus souvent spontanément après plusieurs mois.

Plus de chirurgie de la main

Contactez-nous

Espace Médical Vauban

2a Avenue de Ségur, 75007 Paris

Tél: 01.53.59.88.00

Clinique du sport

36 Boulevard Saint-Marcel, 75005 Paris

Tél: 01.86.86.75.05

Clinique de Montgardé - SOS Main Aubergenville

32 rue de Montgardé, 78410 Aubergenville

Tél: 01.30.95.12.20

© Dr Amir Ghazanfari 2021

---

Produit par The Missing One